Cinq mois de grossesse

Cinq mois de grossesse

Ça grossit, hein !?

Quand j’étais à Varanasi le mois dernier, la gynécologue m’a dit que je devrais faire une échographie d’anomalie à vingt-et-une semaines de grossesse. Je ne savais pas si j’allais la faire, car je me demandais quel était l’intérêt d’une nouvelle échographie après seulement trois semaines. Mais elle m’a dit que c’était important de la faire car les organes du fœtus seraient plus visibles. Je ne voulais certainement pas la faire à l’hôpital chrétien de Chhatarpur où j’avais attendu huit heures pour ma première échographie, et je savais que je ne retournerais pas exprès à Varanasi. Alors je gardais ça en tête sans pouvoir faire grand chose…

Futures formalités postnatales

Entre-temps je savais que les formalités postnatales seraient pénibles, alors j’ai écrit un mail à l’ambassade de France à Delhi pour leur demander comment faire enregistrer la naissance de notre bébé et obtenir son passeport. Leur réponse a déclenché toute une matinée de recherches internet et de coups de fil !

Conversion de ma carte PIO en carte OCI

Une fois que j’ai su quoi faire du côté français, j’ai téléphoné au FRRO (bureau d’enregistrement des étrangers) à Delhi pour leur demander ce qu’il fallait faire du côté indien. Quand je leur ai dit que j’étais française, mariée à un Indien et titulaire d’une carte PIO (« Personne of Indian Origin »), ils ont changé de sujet et ils m’ont dit que je devais convertir ma carte PIO (qui avait mis plus de 9 mois à arriver !) en carte OCI (« Overseas Citizen of India »). Argh!!! Eh oui, car depuis que Modi est au pouvoir, les deux cartes ont fusionné. Je le savais déjà, mais d’après le site du Ministère de l’Intérieur je n’avais rien à faire car ma PIO a été délivrée avant janvier 2015… Pas très clair tout ça ! En fait, tous les titulaires de carte PIO doivent effectuer cette conversion, et j’ai aussi appris que c’était gratuit avant mars 2016… Mais attends ! Bébé aussi, arrive en mars 2016 ! Comment je vais faire pour convertir ma PIO avant mars, moi ?! Bon, la bonne nouvelle c’est que la carte OCI est valable à vie… J’ai aussi appris que comme je ne suis plus résidente de l’état d’Uttar Pradesh (Varanasi) mais du Madhya Pradesh (Khajuraho), je ne dépends plus du FRRO de Delhi mais de celui de Mumbai ! Delhi, c’est « seulement » à douze heures de train, on a des amis là-bas et on connaît bien la ville. En plus c’est pratique, il y a un métro. Mumbai, c’est à trente heures de voyage (train ET bus), c’est une ville gigantesque qui préfère les trains locaux au métro, c’est hyper cher, et on ne connaît personne là-bas… ! Ouais, trop bien !

Besoin de renouveler mon passeport… MAINTENANT !

Mon passeport expire en juillet 2016 et depuis quelque temps je me demandais si c’était mieux de le renouveler avant ou après la naissance de Bébé… D’après ce que j’ai compris ma nouvelle carte OCI sera valable avec mon passeport (mais personne ne me dit rien alors je ne suis pas sure…) alors je ferais mieux de le faire avant la conversion de ma carte PIO ! Bref, après avoir passé ma matinée à enquêter, j’ai soudain réalisé qu’il fallait vraiment que j’aille à l’ambassade à Delhi MAINTENANT ! Car il faut faire la demande de passeport en personne et le récupérer en personne, alors je ferais mieux de faire douze heures de trains avant d’être grosse comme une baleine !!!

J’ai d’abord téléphoné à l’ambassade pour confirmer qu’ils n’avaient PAS besoin de mon acte de naissance (sinon il faut le faire envoyer de France – pfiou!), et j’ai réussi à avoir un billet de train en urgence (« premium tatkal ») pour le lendemain. Il ne restait que trois places disponibles ! J’irais donc à Delhi pendant ma vingt-et-unième semaine de grossesse. Une bonne occasion pour aller faire cette échographie !

A Delhi pour mon passeport et l’échographie des cinq mois

J’ai téléphoné au superbe Phoenix Hospital (un des hôpitaux dans lequel j’ai envisagé d’accoucher) pour prendre rendez-vous deux jours plus tard, et ils avaient de la place pour moi. La Vie avait décidé pour moi en faveur de l’échographie

Demande de passeport à l’ambassade

Je viens donc de passer deux jours à Delhi et c’était fantastique de voyager aussi léger. Mon train est arrivé avec deux heures de retard, alors je suis allée directement à l’ambassade pour faire ma demande de passeport. J’en ai aussi profité pour m’inscrire sur le registre des Français de l’étranger au consulat, et j’ai découvert que je dépends désormais du consulat de Mumbai, puisque je ne suis plus résidente de l’Uttar Pradesh mais du Madhya Pradesh, décidément… L’employée a quand-même mis à jour mon dossier, mais une nouvelle question s’est posée: devrons-nous enregistrer la naissance du bébé à Delhi ou à Mumbai (dans les 30 jours suivant la naissance)…? Que de questions !

Après l’ambassade j’ai pris le métro pour aller chez mes amis. Quel bonheur de les revoir alors que ce n’était pas prévu ! Dans l’après-midi je suis allée au Phoenix Hospital qui est à deux minutes à pieds de chez eux. Non mais franchement, quelle chance ! Il n’y a rien pour moi à Khajuraho, mais mes deux hôpitaux préférés à Varanasi et à Delhi sont à deux minutes de là où je loge !

Echographie des cinq mois au Phoenix Hospital

Finalement je suis bien contente d’avoir fait cette échographique. D’abord, cet hôpital est probablement le meilleur de Delhi et certainement l’un des meilleurs du nord de l’Inde. C’est clair, vu la qualité du personnel et de l’équipement, sans oublier le prix à payer ! (C’est vraiment intéressant d’aller dans plusieurs hôpitaux indiens pour les comparer…) L’échographie a duré au moins trente minutes, et pour la première fois j’avais un écran à moi toute seule et je voyais tout ce que faisait le médecin. Pas besoin d’attendre qu’il tourne l’écran pour voir ce qui se passait ! L’échographie était vraiment très détaillée. J’ai vu que mon bébé avait cinq doigts dans les mains et les pieds, un os nasal, une belle colonne vertébrale, un cœur en bonne santé, etc. Impressionnant ! Mais les médecins indiens font vraiment tout ce qu’ils peuvent pour ne pas montrer le sexe du bébé ! J’ai essayé de le trouver mais c’était impossible. En Inde, même dans les régions éduquées c’est illégal de révéler le sexe du bébé…

Troisième échographie

Troisième échographie

J’ai aussi découvert que le poids de mon bébé avait doublé en moins d’un mois, passant de 200 grammes le 23 octobre à 419 grammes le 20 novembre ! Que le placenta, qui était un peu bas au mois d’octobre, est bien remonté de trois centimètres. Youpi ! Car finalement c’était la seule chose qui me motivait vraiment à faire cette échographie… J’ai aussi appris que mon bébé a déjà la tête en bas, ce qui est rassurant, car selon la médecin les bébés qui ont déjà la tête en bas ont de bonnes chances de le rester jusqu’à l’accouchement ! Au fur et à mesure de l’échographie, j’étais toute heureuse d’apprendre que mon tout petit était en parfaite santé.

Quand je suis allée montrer les résultats à la gynécologue, cependant, elle m’a dit que j’avais un « crantage diastolique précoce » (quelqu’un connait la traduction médicale de « early diastolic notching » ?). D’après elle, cela signifie que l’approvisionnement en sang de mon bébé n’est pas efficace à 100%. J’ai demandé ce que je devais faire, et elle m’a dit de prendre un supplément de L-Alginin et de magnésium pendant deux mois, que je ne devais pas m’inquiéter, mais qu’il fallait que je revienne faire une échographie dans quatre semaines (!!!). Je n’avais pas envie de le prendre, mais la gynéco m’a dit que l’alginine n’était qu’un acide aminé et bien sûr, du magnésium ne me ferait pas de mal… Je ne m’inquiète pas trop car mon bébé est en bonne santé, mais de retour chez mes amis j’ai tout cherché sur Google : Cette inefficacité peut être due à une hypertension artérielle (ce n’est pas mon cas, ça j’en suis sure), à ​​un manque de repos (peut-être ?) ou à une insuffisance nutritive (est-ce que je manque de protéines ?)… J’ai aussi posé des questions sur les groupes Facebook, mais personne n’a encore répondu ! Quelle est donc cette « condition » mystérieuse? Quoi qu’il en soit, le lendemain, je suis retournée à l’hôpital pour acheter les deux mois de supplément. C’est une poudre à mélanger avec de l’eau qui donne une boisson à l’orange, un peu comme de la vitamine C…

A partir de là…

Je devrai donc retourner à Delhi dans deux semaines pour récupérer mon passeport. Peut-être que j’irai dans quatre semaines pour l’échographie de suivi, on verra (arf). Entre-temps, en plus des suppléments, je vais m’assurer de faire une sieste tous les jours, je ferai des postures qui aident à réguler la tension selon ma merveilleuse Bible de yoga, et puis il y a toujours le Reiki, l’amour, la foi en la Vie, la positivité…

Publicités